Vous avez enfin adopté le chien de vos rêves et êtes super excité pour toutes les aventures que vous allez vivre avec lui. Mais voila, pour l’instant, tout ce que vous avez, c’est un chiot qui mordille tout ce qui passe à sa porté !

Que faire pour que ce comportement cesse ? Est-ce même normal pour un chiot de tout machouiller à longueur de journée ? N’y a-t-il pas de risque à le laisser faire ?

C’est ce que nous allons voir ensembles !

Chiot qui mordille et troubles du comportement ?

Je vous rassure tout de suite avoir un chiot qui mordille est tout ce qu’il y a de plus normal.
Pas besoin de trop vous alarmer, ce comportement fait partie intégrante du développement canin et ne conduira nullement à de l’agressivité par la suite.

Lorsqu’il est encore petit, votre chien est dans sa phase de découverte du monde qui l’entoure. Il va passer la plupart de son temps à explorer et chercher à comprendre l’endroit où il se trouve.

Pour simplifier, ses principales interrogations peuvent se résumer à : « est ce que ça peut se manger (ou servir de jouet) ? » Et « est-ce dangereux pour moi ? »

Si l’identification du danger est facilement faite par la vue, et l’ouïe dans le cas d’un objet conséquent (voitures …), il n’en va pas forcement de même pour les petites trouvailles.

Pour nous humains, la découverte et l’identification d’un nouvel objet passe principalement par le touché. Nous avons des mains parfaitement adaptées à cette tache. Notre sens du touché est si développé que même les yeux bandés nous sommes en mesures de savoir ce qu’il se trouve dans nos mains.

Pour les chiens c’est un peu différent.

N’ayant pas de mains à proprement parlé et un sens du touché peu développé ils doivent se servir d’autres astuces pour identifier un nouvel élément.

Chez les canidés et la plupart des animaux leur principal mode de préhension (la façon dont ils attrapent un objet) est la gueule.
C’est par là qu’il vont recevoir le plus d’informations quant à la nature de l’objet. Est-ce que c’est mou ou dur ? Visqueux ou rêche ? Solide ou facilement destructible ? Mais également est-ce que c’est comestible ou non ?

Bien sur l’odorat joue également un rôle important dans la découverte. Mais c’est vraiment par la gueule que le chiot va pouvoir appréhender au mieux la nature de ce qui l’intéresse.

Et pour le chiot qui mordille les doigts alors ?

C’est également un comportement tout à fait normal et même « nécessaire » dans un sens.

Lors de leur développement les jeunes apprennent les codes de leurs espèces afin de pouvoir correctement se comporter en groupe. Si vous avez l’occasion d’observer une portée de chiots jouer ensemble vous verrez qu’ils se chamaillent très souvent.
Il n’y a pas de méchanceté ou d’agressivité dans ses jeux, au contraire ! Cela leur permet avant tout de prendre conscience de leur force pour ne pas blesser ou se blesser sans le vouloir.

Ces jeux permetent également de poser les limites à ne pas franchir pour garder la bonne entente entre les individus.

Lorsque vous jouez avec votre chiot et qu’il vous mort l’intention n’est pas de vous blesser ou de vous « dominer ». Il essaye simplement de comprendre ce qui est autoriser ou non lorsque l’on joue avec un humain.
Vous êtes un peu son professeur dans ce cas et c’est à vous à lui apprendre ce qu’il faut et ne faut pas faire tout en prenant garde à rester dans le jeu.

N’oubliez jamais que le jeu est le vecteur d’apprentissage le plus efficace au monde.

Identifier la cause des mordillements

Outre l’exploration il peut y avoir différentes causes à ce besoin de mordiller.
Identifier la cause va nous permettre de pouvoir gérer la situation au mieux.

Le facteur le plus courant chez un chiot qui mordille de façon subite (sans l’avoir fait au préalable) est, tout simplement la pousse des dents.

Comme pour nous les chiens perdent leurs dents de lait quand ils sont jeunes.Les dents définitives poussent les provisoires jusqu’à ce qu’elles tombent et sortent prendre leurs places.

C’est une période ou votre chiot risque d’avoir la mâchoire qui le démange et naturellement il va chercher à trouver de quoi soulager cet inconfort.
Chez certains chiots tout se passe sans problèmes et vous ne remarquerez rien. Chez d’autres, l’inconfort sera plus grand et ils se mettront à ronger tout ce qu’il trouvent.

En moyenne, cette période se situe au alentour des 6 à 8 mois du chiot. Comme chez les humains, l’age peut varier.
Mais vous avez un chiot qui mordille subitement vers cet age vous pouvez être quasiment sûr que c’est due à la pousse des dents.

Dans ce cas vous pouvez mettre quelques astuces en place pour l’aider à faire ses dents sans ruiner votre maison.
Je vous en parle un peu plus bas.

L’autre cause au mordillements intempestifs est tout simplement l’ennuie. Ce n’est pas quelque chose de naturel chez le chien et c’est à nous, humain, de leur apprendre à s’occuper seuls.

Que faire face à un chiot qui mordille tout ?

Même si, c’est un comportement tout à fait naturel, ça ne veut pas dire qu’il n’est pas gênant pour autant.

Selon les cas, il y a plusieurs choses à mettre en place pour faire prendre les bons réflexes à votre chiot.

Pour l’exploration

Dans le cas ou votre chien prend tout ce qu’il trouve en gueule la méthode la plus efficace reste de lui apprendre à lâcher prise sur commande.
Je ferrais un cour complet plus tard pour ne pas surcharger cet article.

Pour résumer et ne pas vous laisser sans rien l’idée sera de lui proposer autre chose de beaucoup plus intéressant (genre un biscuit) à la place de ce qu’il vient de prendre. Ça peut sembler être de la triche mais dites vous bien que si le chien pense avoir gagner il continuera à écouter.
Avec le temps vous pourrez lui demander de laisser un objet avant même qu’il ne l’attrape. Avec un peu d’entrainement il cessera de prendre tout ce qui traîne en gueule avant même que vous ne réagissiez.

Il est important de ne pas essayer de lui courir après (sauf en cas de danger immédiat bien sur) au risque de déclencher une séquence de jeu. Auquel cas il apprendra que tout ce qui traîne est un prétexte pour jouer à la course poursuite.

Les mordillements des doigts

Le plus simple sera de reproduire les mêmes comportements que les chiens. Ainsi vous vous garantissez le fait d’être bien compris.

Lorsque deux chiens jouent entre eux et que l’un des deux va trop loin l’autre va très souvent réagir en poussant un petit cri ou couinement très aiguë. ça ne veut pas dire qu’il a été blessé pour autant, simplement que c’est aller trop loin pour lui.
Par ce bruit il signifie à l’autre que ce n’est pas un comportement acceptable.

En général il coupera également le jeu un moment pour attendre que l’autre se calme en l’ignorant totalement (il tournera la tête voir le corps en entier).

Ce sont ces deux comportements que vous aller pouvoir reproduire pour apprendre a votre chiot quelles sont les limites à ne pas franchir.
Si il vous mordille les doigts ou le bras ou le pantalon durant le jeu poussez un petit « AÏE » aigu comme le ferais un autre chiot et tournez lui le dos.
Une fois qu’il s’est un peu calmé vous pouvez reprendre.

En l’ignorant et en stopant l’interaction vous lui signifier que son comportement a été trop loin et que vous refusez les morsures.
Il comprendra très vite que ce comportement n’est pas interessant et fera attention à ce qu’il fait.

C’est également un très bon moyen de lui apprendre à contrôler la force de sa machoire. Ce que l’on appel l’inhibition de la morsure.

Petite précision !

Quand je dis d’utiliser les comportements canins naturels je ne parle pas de retourner votre chiot sur le dos ou de lui grogner voir de le mordre.
J’ai déjà eu affaire à ce genre de dérives et tout ce que ça fera c’est apprendre à votre chien que les humains sont dangereux et qu’il faut en avoir peur.
C’est comme ça qu’on obtient un chien agressif par la suite !

Restez dans le jeu et ne traumatiser pas inutilement un chiot qui n’a rien demandé

Le chiot qui ronge les meubles

Dans le cas où il s’attaquerait aux meubles que ce soit par ennuie ou pour faire ses dents le mieux dans ce cas est de lui donner de quoi faire ses dents.

Vous avez un large choix qui s’offre à vous. Une simple bûche, un bois de cerf, une corne de buffle ou un os à moelle pour ce qui est des options naturelles.
Ou un jouet spécialement conçut pour que votre chiots se fasse les dents. Les animaleries en sont remplis.

Selon moi tous les chiots devrait avoir un ou plusieurs jouets pour se faire les dents et apprendre dès leur plus jeune age que si ils ont les machoires qui les démangent ils peuvent facilement se soulager avec un objet prévu pour ça plutôt que les pieds de la table ou du canapé.

Pour leur apprendre pas besoin de s’énerver ou de le gronder. J’ai souvent eu la remarque « si je ne le gronde pas comment va-t-il comprendre que c’est mal ? »

L’idée n’est pas de le punir pour un acte dont il n’a pas réellement conscience. Ce qui ne servira à rien de constructif.

Le plus efficace consiste à détourner l’attention du chiot pour la rediriger vers une activité plus acceptable.
En gros si il s’attaque aux pieds de la table agitez lui sous le nez un jouet à macher sous le nez pour qu’il se fasse les dents dessus plutôt.

J’ai une préférence pour les jouets avec des trous ou des fentes dans lesquelles on peut glisser de la nourriture, ce qui les rends encore plus attrayants.
On va pas se mentir, un jouet avec du pâté dedans est carrément plus sympa qu’un pied de table sans pâté dedans.

Le mot de la fin !

Vous voila parez pour gérer les mordillements de votre chiot et lui garantir un développement optimal.

Dans la plupart des cas les solutions sont très simples et ne nécessitent que peu d’investissements.

Si toute fois vous rencontrez des difficultés n’hésitez pas à faire appel à un professionnel près de chez vous.

Vous pouvez également me contacter en cliquant ici
Même si je n’interviens plus à domicile je pourrais vous aiguiller sur la marche à suivre.

Catégories : Blog

Enzo

Passionné par le comportement animal depuis mon enfance mon voyage a réellement débuté début 2012 avec ma première chienne. Un an et demi plus tard je sortais diplômé d'état en éducation canine et commençais à travailler à mon compte. Au fil du temps j'ai récupérer mes deux autre chiens et ai pu énormément pratiquer pour parfaire mes connaissances et ainsi développer mes compétences. Au bout de quelques années j'ai commencer à travailler avec les refuges et association pour rééduquer les chiens "non-adoptable" ce qui m'a ouvert un tout nouveau terrain "d'entrainement". Aujourd'hui, n'ayant plus le temps de consulter à domicile avec les particuliers je me lance dans une nouvelle aventure en ligne pour pouvoir continuer à conseiller tout en continuant de venir en aide aux animaux les plus maltraités/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *